Accueil Emploi Qu’est-ce que le métier de consultant ?

Qu’est-ce que le métier de consultant ?

Un consultant

Vous avez sûrement déjà entendu une personne dire qu’elle travaillait dans le consulting, ou qu’elle allait faire appel à un consultant dans le cadre de son travail, mais alors en quoi consiste exactement ce métier particulièrement intéressant ? C’est simple : c’est un spécialiste, qui dispose de connaissances accrues dans un domaine particulier, et qui va mettre ces compétences au profit d’une entreprise ou d’une organisation. Focus sur ce métier qui se répand de plus en plus, et sur les conditions requises pour devenir consultant avec ICS-Bégué.

Les missions du consultant

Être consultant, c’est être spécialiste, oui mais spécialiste dans quel domaine ? Et bien à vrai dire, dans celui que vous souhaitez. Gestion financière, ressources humaines, comptabilité, management, relation client : tous ces domaines peuvent être intéressants et devenir une spécialisation du consultant, qui sera ensuite mandaté ou embauché par une organisation qui estime avoir besoin d’aide dans ce domaine particulier. Cependant, quelle que soit la spécialisation choisie, les missions principales restent les mêmes, et la première est celle de l’analyse.

Lire également : Comment rédiger une lettre de motivation ?

En effet, le premier rôle du consultant lorsqu’il arrive dans une organisation va être d’analyser la situation sous tous ses angles, d’apprendre à connaître l’entreprise, ses acteurs et sa manière de fonctionner afin d’en tirer des conclusions amenant à diagnostic. Suite à ce diagnostic, le professionnel devra être à même de rechercher et de proposer des solutions à l’entreprise afin de lui permettre d’être plus efficace, plus productive, ou d’améliorer sa manière de travailler.

Néanmoins, le travail du consultant ne se limite pas qu’à cela, puisqu’il va ensuite lui être demandé d’accompagner l’organisation dans la mise en place de ces changements. Cela va demander de la réflexion mais aussi de la patience, car le professionnel va devoir mettre en place un plan en plusieurs étapes, qu’il devra expliquer à de nombreuses personnes, des dirigeants aux salariés, pour que celui-ci soit mis en place rapidement et dans les meilleures conditions possibles.

A lire aussi : Comment savoir si on a droit à la bourse ?

Les qualités nécessaires pour occuper ce poste

Au-delà des compétences acquises lors d’une formation ou d’années d’expérience, il est important de disposer de certaines qualités spécifiques pour exercer le métier de consultant et surtout pour être efficace. Voici quelques-unes de ces qualités.

  • Bon esprit d’analyse et de synthèse : vous l’aurez compris, pratiquer ce métier demande d’être capable d’analyser une situation dans son ensemble et d’en tirer des conclusions ainsi qu’un plan d’action, et même si cela s’apprend, disposer d’un bon esprit d’analyse dès le départ est un plus.
  • De bonnes capacités organisationnelles : faire le bilan sur la situation d’une entreprise demande de récolter beaucoup de données, qu’il va ensuite falloir analyser avant de mettre sur pied un compte-rendu à transmettre à de nombreuses personnes, il faut donc être capable de synthétiser les informations et de rester organisé tout au long du processus.
  • Faire preuve de rigueur : contrairement à d’autres métiers qui sont un petit peu plus détendus, celui-ci demande extrêmement de sérieux et de rigueur car l’entreprise compte sur ce professionnel pour avancer et améliorer sa manière de travailler, le futur de l’organisation est donc entre les mains de celui-ci qui devra se montrer sérieux et digne de confiance.
  • Savoir argumenter, à l’écrit comme à l’oral : une fois son analyse terminée, le professionnel du consulting va mettre au point une feuille de route que l’entreprise devra suivre pour améliorer son fonctionnement. Cependant, les dirigeants de l’entreprise peuvent être réticents à l’idée de changer leurs méthodes de travail, le consultant devra donc être convaincant et être capable d’argumenter pour soutenir son projet.
  • Avoir un bon niveau d’anglais : en théorie, bien parler anglais n’est pas obligatoire pour exercer ce métier, cependant ne pas avoir un niveau suffisant dans cette langue très utilisée dans le monde du travail risquerait de vous fermer de nombreuses portes, car de plus en plus d’organisations coopèrent avec l’étranger, il est donc vivement conseillé d’avoir un bon niveau avant de se lancer.

Les conditions de travail

L’avantage lorsque l’on exerce le métier de professionnel du consulting, c’est que l’on a la possibilité de travailler au sein d’une entreprise mais aussi de se mettre à son compte, ce qui offre beaucoup de liberté et permet de gérer soi-même sa rémunération. Néanmoins, travailler en tant qu’indépendant demande de démarcher sa clientèle et de se forger une réputation, ce qui peut bloquer certaines personnes plus réservées qui préféreront le confort d’un emploi en entreprise.

Pour occuper un poste de professionnel en consulting, il est nécessaire d’avoir un niveau Master (Bac +5) ou d’être titulaire du DSCG (Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion), cela donne donc accès à des postes de statut cadre, ce qui peut être avantageux notamment en matière de rémunération. Néanmoins, il faudra généralement attendre quelques années pour acquérir de l’expérience et pouvoir prétendre à un salaire supérieur à 2 500 € brut par mois.

Lorsqu’il travaille dans une entreprise, le consultant est souvent en contrat à durée déterminée, car son embauche est liée à un désir d’amélioration du fonctionnement de l’entreprise. Une fois cette mission accomplie, il pourra se diriger vers une autre mission dans une autre organisation. S’il travaille à son compte, le professionnel du consulting va fonctionner par mission, en choisissant de se consacrer au développement de la société d’un client pendant plusieurs mois avant de passer au client suivant et de mettre en place un tout nouveau projet.

ARTICLES LIÉS